Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> 50 ans d'indépendance en Algérie > 50 ans d'indépendance en Algérie

ARTE Journal - 05/07/12

50 ans d'indépendance en Algérie

L'Algérie célèbre jeudi 5 juillet ses 50 ans d'indépendance de la France. Une fête au goût amer pour de nombreux Algériens dans un pays qui n'aura pas vu souffler le vent de liberté du printemps arabe.

Deux mois et demi après la signature des Accords d’Evian qui mettent fin à la guerre, l’Algérie proclame son indépendance le 5 juillet 1962. 50 ans plus tard, l’avenir ne fait pas rêver  la jeunesse algérienne qui quand on l’interroge n’espère qu’une chose : pouvoir  traverser la Méditerranée. 70% de la population a moins de 35 ans dans ce pays qui compte 37 millions d’habitants.

Or noir, avenir sombre

Un taux de chômage de plus de 20%, une inflation galopante qui dépasse les 6% en un an : l’avenir s’annonce sombre pour les Algériens qui ont de plus en plus de mal à boucler les fins de mois. Paradoxalement, le pays est riche. Le FMI estime qu’à la fin 2012, les réserves d’hydrocarbures de l’Algérie  représenteront 205 milliards de dollars. Des hydrocarbures qui représentent 98% des bénéfices du pays. Mais la population ne voit pas forcément la couleur de l’argent.

Indépendance, et après ?

C’est dans ce contexte économiquement morose que l’Algérie fête une indépendance qui avait suscité en son temps un immense espoir. Mais de coup d’Etat en guerre civile, le pays n’a jamais vraiment su trouver sa voie. L’Algérie reste profondément marquée par la lutte entre forces de sécurité et islamistes qui a fait 200 000 morts en 10 ans à partir de 1992. Aujourd’hui encore, vous voyez ça et là sur le bord de la route et aux croisements stratégiques, des forces de sécurités censées prévenir les éventuelles attaques terroristes.

50 après l’indépendance, le pouvoir est de plus en plus critiqué. Certes le président Abdelaziz Bouteflika a lancé des réformes politiques cette année, avant les législatives du 10 mai. Réformes qui faisaient suite aux émeutes sanglantes survenues début 2011 au moment du printemps arabe. Pour l’instant le vent de la révolte est retombé. Mais pour combien de temps ?

ARTE Journal / Fred Méon

à consulter aussi









Edité le : 30-06-12
Dernière mise à jour le : 05-07-12