Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Summer of the 70s

Summer of the 70

Tout l'été, ARTE revisite les années 70 avec la complicité d'Amanda Lear, Philippe Manoeuvre et Gonzales.

> Summer of 70's - Le programme > 22 juillet : Black is beautiful

Summer of the 70

Tout l'été, ARTE revisite les années 70 avec la complicité d'Amanda Lear, Philippe Manoeuvre et Gonzales.

Summer of the 70

Summer of 70's - 29/08/08

22 juillet : Black is beautiful

21h00 Shaft

© DR
Richard Roundtree est Shaft

John Shaft est le détective le plus cool de Harlem. Il ne roule pas en Aston Martin, ne possède pas de stylo explosif et ne finit pas ses aventures sous les palmiers d'une île tropicale. Rien de tout ça ne l'empêche d'être un véritable tombeur qui résout ses enquêtes sans sourciller face au danger. Sa mission: retrouver la fille de Bumpy Jonas, baron de la drogue sur lequel la mafia blanche fait pression.
Il va réussir en s'associant à un groupe de militants noirs qui a le plus grand besoin de l'argent de Bumpy pour... lutter contre lui.
(Film de Gordon Parks, 96’ 1971)
Avec Charles Cioffi, Moses Gunn, Richard Roundtree, Christopher St John, Gwenn Mitchell

22h35 Mr. Brown

James Brown est mort le 25 décembre 2006. Au delà d'un hommage à un artiste majeur du 20ème siècle, le film essaie de faire comprendre d'où venaient cette force et cette énergie incroyables qui s'exprimaient sur scène à travers sa voix et sa danse qui lui ont permis d'arriver au sommet de sa gloire. Ce film tente d'ouvrir des portes sur l'énigme James Brown, un homme paradoxal.
"James Brown"
par Philippe Manoeuvre
Le Chêne, oct.07

Il avait la foi en Dieu mais chantait "la musique du Diable". Au milieu des années 60, il chantait "Say it Loud, I'm black and Proud" ("Criez fort, je suis Noir et fier de l'être"), mais passait à la télévision pour calmer le jeu quand les ghettos noirs étaient au bord de l'explosion après l'assassinat de Martin Luther King.
Musicien exceptionnel et autodidacte, porte parole malgré lui des noirs américains dans la lutte pour les droits civiques, James Brown était un éternel optimiste sur scène mais victime de ses propres démons dans sa vie privée.
© DR
Toute sa vie il s'est battu pour vivre à fond le rêve américain et "appartenir" à la société américaine, puis, une fois au sommet, s'est vu financièrement anéanti par la fiscalité de cette même société à laquelle il aspirait.
(Documentaire de Philippe Manoeuvre  65’)


23h40 James Brown – Body Heat

Un concert filmé en janvier 1979 à Monterey, Californie  ; un concert à l'image de ceux qui lui ont valu son surnom de " Mr Dynamite ", probablement l'un des meilleurs dont il reste une trace filmée. James Brown y interprète ses plus grands succès : "Georgia on my mind", " Papa's Got A Brand New Bag ", " Sex Machine ", "Get up off a that things, "Body Heat", "Try me", "Sex machine", "Please Please Please", "Hindsight", "Can't stand it".
(Concert 60’)



00h40 Sweet sweetback baadassss song

© DR

DVD
"Sweet sweetback baadassss song"
sur arteboutique.fr
Sweetback, un jeune noir du ghetto de Los Angeles a des ennuis avec la police. Témoin d'une agression injustifiée de la police envers un "brother", il réagit et assomme deux policiers
Commence alors une longue cavale. Le film qui ébranla Hollywood, inspira Tarantino, Spike Lee et fit exploser le funk.
(Film de et avec Melvin Van Peebles 93’ 1971)



.............................................................
Mardi 22 juillet 08
21h00 Shaft
22h35 Mr Brown
23h40 James Brown – Body Heat Concert
00h40 Sweet sweetback baadassss song
............................................................

Edité le : 22-04-08
Dernière mise à jour le : 29-08-08